Tout pour réussir

. Posted in Actualité du GMFOR

 Recruter de nouveaux sapeurs-pompiers, relève d’un vrai challenge.

Aussi, quand vous pensez tenir le bon, il ne faut pas le lâcher……mais aussi mettre tout de votre côté pour concrétiser ce recrutement et permettre à votre poulain de devenir un équipier des plus compétent.

C’est la raison pour laquelle, je vous propose 10 petites règles simples destinées à vous aider dans votre tâche de chef de centre et donc de manageur.

  1. Présenter, de manière très objective, les missions qui seront les siennes ;
  2. L’informer sur la nature et la durée des actions de formations qu’il devra suivre ;
  3. L’aider à monter son dossier administratif afin qu’il soit complet dans GEEF ;
  4. Lui attribuer un tuteur dans le domaine de l’incendie et des opérations diverses afin de le suivre dans son apprentissage et de répondre à ses interrogations ;
  5. Lui attribuer, de manière identique, un tuteur dans le domaine du secours à personnes (Formateur PS si possible) afin de l’aider dans la préparation des formations prompt secours et équipier secours à personnes, et de répondre à ses interrogations ;
  6. Réserver ses places sur des sessions en tenant compte de ses disponibilités ;
  7. Suivre ses résultats aux différentes sessions de formation et l’inciter à vous communiquer ses avancés, ses difficultés, ses joies ;
  8. Valoriser sa réussite et sa progression dans la validation des activités ;
  9. Le faire participer aux opérations diverses et incendie en tant qu’apprenant ;
  10. Le faire participer, dès sa validation du prompt secours, aux interventions VSAV en tant qu’apprenant.

Apprendre ne se réalise pas que lors des stages. Apprendre avec ses pairs et ses pères permet de bien comprendre l’environnement dans lequel nous évoluons, rapproche et favorise l’esprit coopératif, encourage la transmission intergénérationnelle et déclenche l’acquisition de savoirs qui ne s’apprennent que rarement dans les livres ou dans les stages. Cette noble mission d’accompagnement, de compagnonnage est l’affaire de tous : le collègue sapeur ou caporal, le cadre sous-officier,l’officier et bien sûr le chef de centre.

Lieutenant-colonel Pascal MOINE