Formateur « secours à personnes », une nouvelle dynamique s’enclenche

. Posted in Actualité du GMFOR

Un changement progressif dans le temps

En 2013, les règles nationales sur l’organisation des formations changent. L'année 2014 et le début de 2015 ont été le temps de l’écriture, de la conception et des premiers tests des nouvelles formules.

Au second semestre 2015, une nouvelle dynamique s’enclenche, cette fois envers

les formateurs, notamment du domaine du «secours à personnes » (SAP).

Rappelons qu’au cours de dernières décennies, les formateurs de secourisme ont vécu un nombre non négligeable de « réformes » des formations. Les textes réglementaires de 2013 (Arrêté du 8 août 2013 relatif aux formations des sapeurs-pompiers volontaires et Arrêté du 30 septembre 2013 relatif aux formations des sapeurs-pompiers professionnels) ont été les plus impactant depuis des années.

Ils sortent les sapeurs-pompiers du secours grand public

Ils ont ainsi induit des changements, profond à travers les concepts liés à l’approche par compétence (APC) modifiant les modalités de formation.

Au cours des prochains mois, nous mettrons en œuvre plusieurs dispositifs pour permettre aux formateurs du domaine « secours à personnes » de trouver leur place, d’être accompagnés en rapport à ces nouvelles pédagogies, et d’être outillés pour former efficacement leurs camarades.

2016 s’annonce comme l’année devant nous permettre de stabiliser et renforcer nos dispositifs avec efficience.

 

 

Du secourisme au « secours à personnes »

Avant les arrêtés de 2013, les sapeurs-pompiers construisaient leurs capacités à travers la réglementation des formations dites de secourisme comme tous les secouristes associatifs et le grand public. Rappelons-nous des successions de dénominations : BNS/AFPS/BNPS/Réanimation/CFPASE/PSE1/PSE2,… le tout complété il y a quelques années par un module « secours à personnes » (Ex SAP 1 / SAP 2).

Désormais, l’acquisition des compétences de « secours à personnes » s’orchestre autour de trois niveaux :

  • l’équipier prompt secours (module transverse prompt secours);
  • l’équipier secours à personnes ;
  • le chef d’agrés secours à personnes.

La naissance de l’Équipier prompt secours.

Ce premier niveau permet à tous de savoir agir face à une détresse avec ou sans matériel lors d’un déclencheemnt d'un mission de secours ou dans sa vie citoyenne de tous les jours. Il est commun à tout sapeur-pompier volontaire et est obligatoire de par la loi.

Poursuivre avec : l’équipier SAP

Ce second niveau opérationnel du domaine «SAP » (EQ SAP SPV) est destiné aux personnels ayant une activité VSAV. Il est plus complet est permet une prise en charge des victimes dans le cadre d’une opération réalisée en équipe avec les matériels et les équipements du VSAV.

Diriger un équipage : le chef d’agrès une équipe SAP

Cet ultime niveau du SAP est celui destiné à assurer la fonction de chef d’agrès secours à personne (Chef d’agrès VSAV - CA1EQ SAP SPV). Il allie prise en charge technique de la victime à la bonne gestion de l’intervention dans sa globalité et à l’interaction avec d’autres moyens. Il est réservé aux sous-officiers de sapeurs-pompiers.

De réelles modifications dans l’approche pédagogique

Depuis plusieurs réformes, les modalités pédagogiques évoluaient bien dans le secourisme. Nos « ex-moniteurs » ont depuis longtemps l’habitude des « mises en situation ». L’approche par compétence (APC) se base essentiellement sur ce mode d’apprentissage. Cependant, les dispositifs vont encore plus loin. Là où les pratiques étaient de démontrer aux stagiaires un geste, une technique, afin qu’ils le répètent … les nouveaux dispositifs incitent plus encore l’apprenant à comprendre ce qu’il fait plutôt que de reproduire après une activité démonstrative sans forcément en identifier les raisons. Le stagiaire est amené à s’interroger sur le sens de ses actes.

L’objectif est de lui permettre « dans la vraie vie » de faire des gestes qui auront été certes appris, mais aussi compris.

Les actions des prochaines semaines

Pour mener à bien les nouvelles phases, une planification des actions est établie :

En juin, la communication sur les règles de fonctionnement sera revue avec une nouvelle dynamique prenant en compte les changements et l’expérience de ces dernières années. Les formateurs de formateurs aux premiers secours (Ex-dénomination "Instructeur de secourisme") seront conviés à intégrer des temps de partage et de travail durant l’été.

A la rentrée, la FMPA des « ex-moniteurs » devenus « formateurs aux premiers secours » démarrera avec comme sujets : les nouvelles formations, l’APC, la collaboration avec le SSSM, de la technicité.

En parallèle seront poursuivies les deux formations de « formateur aux premiers secours » programmées. Elles permettront d’intégrer 24 futurs formateurs aux premiers secours.

De même, une équipe de « formateurs aux premiers secours » qui a expérimenté les premières formations d’équipiers prompt-secours et d’équipiers secours à personnes, vont accompagner « tutorer » les prochains formateurs qui assureront l’encadrement des prochaines formations du même d'équipier "prompt-secours" et/ou "secours à personnes".

                                  

                                         Lieutenant-Colonel Pascal MOINE