Equipier SAP (VSAV) - expérience APC

. Posted in Actualité du GMFOR

Progressivement, nos formations changent de "format pédagogique". Cette semaine, début d'une expérience sur la formation des équipiers Secours à Personnes assurant les missions dans nos VSAV.

La formation se réalise dans l'esprit de l'approche par compétence (APC) consistant à se centrer sur les activités réelles assurées par les équipages des VSAV.

Les compétences et les activités sont précisées dans les REAC/RAC rédigés par le Ministère de l'Intérieur. Des ces compétences, activités nous avons

élaboré des mises en situations permettant de développer les capacités et de construire les connaissances de nos apprenants.

La formation intègre une notion d'individualisation des parcours afin de permettre à chacun de progresser en fonction de son expérience, de sa manière d'apprendre. Pour permettre l'individualisation, dès le début de formation, il est créé une mise en situation cible construite sur les attendus du référentiel. Elle permet de "calibrer" le futur parcours de l'apprenant.

Toujours en lien avec les objectifs de capacités à développer et de construction de ses connaissances, il est alors utilisé soit des mises en situation(s) problème(s) (MSP) soit des ateliers pédagogiques (APP), souvent la combinaison des 2.

Démonstration : ce matin 11h00, au 3° jour de la formation, la mise en situation problème implique 2 apprenants guidés par leur chef d'agrès. Une personne est inconsciente, son amie témoin affolée par la situation explique aux sauveteurs qu'il a dit "se sentir partir" et a glissé dans ses bras avant de s'allonger au sol. Le témoin précise qu'il sait que la victime est soignée pour un problème de diabète et qu'il parlait déjà d'avoir faim après ces 3 heures de travail.

Les équipiers réalisent le bilan primaire puis secondaire et le transmettent à leur chef d'agrès tout en assurant les gestes adaptés. La notion de diabète - glycémie est introduite ...

Après cette première partie de mise en situation problème permettant de consolider et d'œuvrer dans les capacités liées aux bilans ; protection ; travail d'équipe ; communication au sein du groupe ; oxygéno ; PLS ; asepsie ; ... une notion nouvelle apparaissant est : diabète.

Le groupe a basculé - sans forcément sans rendre compte - de la mise en situation problème (MSP) à l'atelier pédagogique (APP).

Ils sont encore acteurs, un d'entre eux a des notions sur les problèmes de diabètes, glycémies, ... la formatrice en recul, guide néanmoins les apprenants dans leurs propos et les accompagnent dans la construction de leur savoir. Le glucomètre "apparaît". L'appareil est analysé, compris, utilisé - sous la responsabilité de personnel du SSSM et conformément au protocole en vigueur.

La formatrice consolide et institutionnalise des éléments de savoir théorique. C'est concret et cela a du sens. Les échanges deviennent des données directement exploitables en rapport au cas évoqué quelques minutes au préalable.

L'heure de l'évaluation est là. Par le biais du débriefing pédagogique, les stagiaires parlent - savamment - guidés par la formatrice. Ils s'auto évaluentsur leurs actions, leurs savoirs. C'est l'occasion pour eux de formaliser ce qu'ils ont appris, ce qu'ils savent faire. Ils déterminent leurs axes de progression(s) individuel(s), la formatrice infirme ou confirme. Ils ne se sont pas aperçu que leurs capacités, leurs connaissances étaient mesurées ... évaluées en rapport au référentiel !

Cet après-midi, de nouvelles mises en situations sont programmées. Elles permettront de poursuivre le développement des capacités - surtout celles constatées ce matin à encore améliorer - et d'aborder de nouvelles pathologies, de nouveaux "cas cliniques" et de poursuivre la construction de leurs savoirs.