Comment analyser les résultats d'un PV de jury

. Posted in Actualité du GMFOR

L'évaluation n'est pas un sujet simple, le stagiaire a toujours la crainte légitime de ne pas aboutir à une qualification, mais l'évaluation ne doit pas être un sujet tabou !

Les livres, articles, travaux universitaires, l'expérience, vous diront que l'objectivité n'existe pas en évaluation. Il y a toujours une part de subjectivité, mais pour autant l'évaluation doit répondre à des objectifs précis afin d'évaluer la portée de l'action pédagogique.

  • Les objectifs des évaluations.

Dans cet article, nous n'évoquerons que l'évaluation en fin de formation ayant pour objectif de mesurer la capacité des stagiaires.

  • Le rôle de l'évaluation en fin de formation.

L'évaluation est un outil destiné à vérifier l'acquisition des capacités attendues chez un stagiaire. Elle ne doit en aucun cas être une sanction.

C'est une façon d'exprimer à nos apprenants :

- "oui, vous avez acquis des connaissances, des capacités suffisantes pour vous autoriser à commencer à assurer une activité, une fonction !".

- "non, vous ne pouvez pas à ce jour exercer dans les règles de l'art".

Ne pas valider un apprenant est toujours une décision difficile, nous sommes conscients de l'investissement, du travail fourni, d’une volonté de réussir. Nous mesurons également les répercutions morales, émotionelles voire professionnelles. Autoriser un stagiaire (le valider) à exercer alors qu’il présente des difficultés risque de le mettre en potentielle situation de grande difficulté. Un comble au sein de notre corporation.


  • La définition des résultats des formations.

Nos guides nationaux de références (GNR) prévoient généralement 3 situations : VALIDE / AJOURNE / NON VALIDE.

Ces dénominations sous-entendent des concepts précis.

- VALIDE : c'est la satisfaction, l'apprenant a les capacités pour exercer l'activité ou l'emploi auquel il a été formé.

- AJOURNE : les examinateurs et le jury ont relevé que le stagiaire a travaillé, qu'il a intégré un certain nombre de données, de savoir-faire, mais cela ne suffit pas pour exercer.

Particularité : le stagiaire a la possibilité de se présenter une nouvelle fois à l'évaluation.

Précision : sur une même formation, il ne peut y avoir 2 ajournements consécutifs. A la seconde évaluation, l'apprenant est soit Validé, soit Non Validé.

- NON VALIDE : le stagiaire présente des difficultés majeures qui ne lui permettent pas d'exercer l'activité, l'emploi et ce quelque soit son degré d’investissement et malgré sa volonté de faire et bien faire.

Particularité : à l'inverse de l'ajournement, le stagiaire doit refaire la formation dans son intégralité.

  • Au delà des concepts et des mots.

L'évaluation n'est pas une sanction, mais la reconnaissance d'acquisitions, de capacités.

Cet état d'esprit doit s'ancrer à la fois chez les apprenants, mais également à l'ensemble des acteurs pédagogiques, du formateur à l'examinateur et aux membres du jury.

- La validation qui reconnait les capacités est une autorisation à l'exercice de la pratique. Il va falloir désormais poursuivre son travail d'apprentissage, mettre en action ses savoirs ; ses savoir-faire ; développer son savoir-être et ce, afin de viser la compétence.

- L'ajournement doit être vécu comme une forme d'encouragement à persévérer. L'opportunité de se représenter doit être accompagnée d’un travail de préparation. Pourquoi cet ajournement ?

- Le questionnement repose sur un travail personnel, mais également en collaboration avec l'équipe pédagogique. Se représenter sans ce travail de réflexion, risque d'amener à nouveau en situation de difficulté, avec cette fois le risque supplémentaire d'être Non Validé.

- La non validation met en évidence d’importantes difficultés. Que c'est-il passé ? Pourquoi ? Comment ? Cela impose une réflexion tant à l'apprenant, qu’à l'équipe pédagogique avant de se présenter à nouveau à la formation.